Une nouvelle directrice pour le conservatoire du Vexin

Depuis le 1er septembre, Sandrine BELGRINE REVER est nommée directrice du Conservatoire à rayonnement intercommunal du Vexin, établissement classé d’enseignement artistique musique, danse et art dramatique, situé au cœur du Vexin français. 

Son parcours témoigne de son engagement au service de l’action culturelle tout d’abord en qualité de violoniste au sein de différents ensembles et orchestres de renom (tels que les concerts Pasdeloup, l’orchestre lyrique de Paris, l’orchestre Divertimento…) et sa participation lors de festivals (festival d’Auvers-sur-Oise, festival Berlioz à la côte Saint André, …) puis en qualité de pédagogue. 

Professeure de violon, d’éveil musical, de formation musicale, de direction d’orchestre et référente handicap, elle a enseigné tour à tour à l’école municipale de Vauréal, aux conservatoires de Saint-Ouen-l’Aumône puis de Sannois avant de prendre la direction de l’école municipale de musique de Montigny-les-Cormeilles. 

Dans une démarche à la fois pédagogique et artistique, elle crée l’orchestre Rives de Seine entre 2013 et 2016, dont elle prend la direction artistique. Elle y réunit différents acteurs culturels issus du milieu artistique professionnel et de la pratique amateur, autour de la co-construction de projets artistiques. Son ambition est de porter l’action culturelle en direction de tous les publics. 

En parallèle de ses projets artistiques et de son activité de pédagogue, elle est nommée directrice du Conservatoire agréé à rayonnement communal, musique et danse de Fontenay-sous-Bois (94) en octobre 2017 avant de devenir un an plus tard, Directrice du pôle EAS/EAC (Enseignement Artistique Spécialisé /Éducation Artistique et Culturel) dans cette même commune. Elle dirige alors 3 structures municipales : le conservatoire à rayonnement communal musique et danse (CRC), l’école d’arts plastiques et visuels ainsi que l’Espace Gérard Philippe Théâtre musique et danse (dont les studios Joe Turner musiques actuelles, et le chapiteau de l’École de cirque), structures de 1 600 usagers et 73 agents. 

Habitante du Val d’Oise depuis toujours, l’envie de revenir y travailler l’a gagnée, et c’est armée d’une solide expérience de direction doublée d’une excellente connaissance du territoire qu’elle a souhaité se tourner vers la population du Vexin et diriger le Conservatoire, qui est très heureux de lui ouvrir ses portes.