COVID-19 : Les centres de vaccination dans le Val-d’Oise

Depuis le 18 janvier, les personnes de 75 ans et plus peuvent également se faire vacciner.

Dans le Val-d’Oise, la campagne de vaccination contre la Covid-19 a débuté le 4 janvier 2021. Conformément à la stratégie arrêtée par le Gouvernement, cette première phase s’adresse aux :

  • résidents en EHPAD et Unités de soins longues durées (USLD),
  • Personnes âgées de 50 ans et plus, ou présentant une comorbidité parmi les professions suivantes :
    • Professionnels de santé,
    • Aides à domicile,
    • Sapeurs-pompiers

Vaccination des + de 75 ans : transport gratuit des personnes à mobilité réduite

Le Département mobilise son service de transport PAM95 pour accompagner les personnes à mobilité réduite de plus de 75 ans vers l’un des dix centres de vaccination du Val – d’ Oise. Ce dispositif exceptionnel est gratuit.

Comment réserver ce service ?

Pour réserver une course, l’usager doit d’abord prendre rendez-vous au centre de vaccination le plus proche pendant les heures creuses en semaine (10h00 – 16h00) ou le week-end. Une fois qu’elle a son rendez-vous pour la vaccination, il faut contacter l’entreprise ” FLEXCITE 95 ” au 06 15 08 60 40 du lundi au dimanche, de 7h00 à 19h00 au minimum 48h avant la date de la vaccination. Un rendez-vous sera fixé immédiatement par téléphone pour sa prise en charge vers le centre de vaccination.

Depuis le 18 janvier, les personnes de 75 ans et plus pourront également se faire vacciner dans l’un des centres de vaccination suivants :
• Argenteuil : Centre hospitalier d’Argenteuil, salle Agora, 60 rue du Lieutenant-Colonel Prudhon (18 janvier)
• Cergy Pontoise : Cergy : Centre médical des Linandes- 8 les Linandes Pourpres (18 janvier)
• Pontoise : Espace Cordeliers- 2 rue Rodin (18 janvier)
• Gonesse : Centre hospitalier de Gonesse – 2 boulevard du 19 mars 1962 (18 janvier)
• Goussainville : Gymnase Nelson Mandela – 21 avenue de Montmorency (18 janvier)
• Haut Val d’Oise :

  • Beaumont s/ Oise : Centre hospitalier – 25 rue Edmond Turcq (18 janvier)
  • L’Isle Adam : Hôpital gériatrique – 9 rue Chantepie Mancier (21 janvier)

• Magny en Vexin : Maison de santé – 6 boulevard de la République (18 janvier)

• Sarcelles : Maison de quartier Watteau – Route des Refuzniks (18 janvier)
• Taverny : Gymnase André Messager – Voie des sports (18 janvier)

  • Val d’Oise Centre :
    • Enghien les Bains : Salle communale des thermes (18 janvier)
    • Montmorency : 3 avenue Foch (18 janvier)
  • Saint-Brice-sous-Forêt : 5 bis rue de la forêt (18 janvier)
  • Ermont : Gymnase Raoul Dautry – avenue Louis Armand – (semaine du 25 janvier)

Ces centres sont répartis sur l’ensemble du département, en fonction de la densité de population des personnes âgées de 75 ans et plus. D’autres centres seront susceptibles d’ouvrir au regard de l’évolution de la campagne de vaccination.

Toute personne peut prendre rendez-vous dans le centre de son choix. Les modalités d’accès et les coordonnées des centres de vaccination, seront mises à jour en temps réel, et disponibles sur www.sante.fr

La prise de rendez-vous se fait pour la première et la seconde injection :

  • sur internet à partir du 14 janvier en fin de journée sur les sites doctolib (www.doctolib.fr ) keldoc (www.keldoc.com), et maïa (www.maiia.com),
    ou
  • par téléphone en appelant directement le centre concerné.

La vaccination est gratuite et nécessite deux injections à 28 jours d’écart, au plus. Le jour du rendez-vous il sera nécessaire de présenter un justificatif d’âge ainsi que la carte vitale ou le numéro de sécurité sociale. Après avoir vérifié l’absence de contre-indication, et si nécessaire avoir bénéficié d’un entretien médical sur place, la vaccination sera effectuée.

Une surveillance de 15 minutes en salle d’attente après l’injection sera nécessaire.

S’il n’est pas possible de se déplacer ?

Les collectivités territoriales sont fortement mobilisées pour accompagner les personnes ne pouvant accéder par leurs propres moyens aux centres de vaccination. Si l’état de santé de la personne rend strictement impossible tout déplacement, son médecin traitant pourra, à sa demande, solliciter l’Agence régionale de santé afin qu’une solution adaptée soit mise en œuvre.

Cette nouvelle étape dans la campagne de vaccination permettra aux personnes les plus fragiles d’être mieux protégées contre la Covid-19. Un point hebdomadaire de la vaccination dans le département sera disponible sur le site internet de la préfecture.

Elle débute dans un contexte sanitaire épidémiologique départemental préoccupant. Au 13 janvier, le taux d’incidence est de 201 cas pour 100 000 habitants, soit plus de 2 500 nouveaux cas par semaine dans le Val-d’Oise. Cet indicateur est en constante augmentation depuis le 27 décembre 2020 où il s’établissait à 117. Dans le département, 32 patients atteints de la Covid-19 sont actuellement hospitalisés en service de réanimation, ce qui représente une occupation de 61,5% des lits disponibles.

Afin de lutter contre la propagation de cette pandémie, le respect des gestes barrières, le port du masque, la limitation des rassemblements à 6 personnes, y compris dans la sphère privée, doivent continuer à être respectés impérativement.