Co-voiturage

Le covoiturage est l’utilisation conjointe et organisée (à la différence de l’auto-stop) d’un véhicule, par un conducteur non professionnel et un ou plusieurs tiers passagers, dans le but d’effectuer un trajet commun.

Il procure des avantages individuels (économiser les dépenses de carburant et de maintenance, agrémenter les voyages, développer le lien social) et collectifs (augmenter le taux de remplissage des véhicules, diminuer les embouteillages, la pollution et les accidents de la route1).

Le covoiturage est de ce fait fortement encouragé par les autorités, notamment lors des pics de pollution. Il semble d’autant plus pratiqué que le prix du carburant augmente ou en cas de grève des transports. La loi interdit qu’il devienne une pratique professionnelle (qui serait concurrentielle aux activités marchandes de transports publics ou privés) : le conducteur ne doit donc pas faire de bénéfices. Il dépend de la motivation des particuliers et repose en grande partie sur un principe collaboratif d’auto-organisation mais peut être encouragé, coorganisé ou aidé par des collectivités ou entreprises qui y trouvent divers bénéfices.