Le très haut débit dans tous les foyers de la CCVC pour 2019

La société TDF a remporté le marché pour la réalisation, l’exploitation, la commercialisation et le financement du réseau très haut débit dans le Val d’Oise.

Après un an de procédure, les négociations ont permis de diminuer le délai de réalisation de 2020 à 2019 mais aussi et c’est une bonne nouvelle pour les deniers de nos collectivités, de réduire le coût financier restant à la charge de la CCVC.

Le syndicat Val d’Oise Numérique, maître d’ouvrage en qualité d’autorité délégante de ce projet appelé VORTEX, a confié pour 25 ans à TDF, la commercialisation de ce réseau qui n’est pas pris en compte par les opérateurs privés (zone en vert clair sur la carte). Passé ce délai, le réseau VORTEX reviendra au syndicat Val d ‘Oise Numérique.

Source Schéma directeur d’aménagement numérique pour le Val-d’Oise (SDAN VO) – Février 2016

Cette nouvelle infrastructure est nécessaire au développement numérique et économique de notre territoire. Elle ouvre de grandes perspectives tant sur l’aspect « grand public » que sur le plan professionnel.

Le déploiement débutera dès cette année pour se terminer à la fin de l’année 2019 (sur le territoire de la CCVC mais aussi pour l’ensemble du Val d’Oise).

La commercialisation

TDF a créé une société concessionnaire nommée Val d’Oise Fibre – VOFI. Le syndicat Val d’Oise Numérique – VONUM a attribué à Val d’Oise Fibre (VOFI), la délégation de service public pour concevoir, construire puis commercialiser ce réseau fibre auprès des fournisseurs d’accès internet (FAI).

Lorsque votre logement ou votre entreprise sera réputé raccordable et après que le délai réglementaire de 3 mois aura été observé, les opérateurs FAI nationaux comme Orange, Free, SFR, Bouygues, etc… mais aussi de plus petits souvent très compétitifs comme VITIS, CORIOLIS ou ADISTA pourront se positionner sur ce réseau pour vous proposer leur abonnement à la fibre.

Pour le raccordement dans les immeubles, le syndic ou le bailleur doit conventionner avec le concessionnaire VOFI pour réaliser le déploiement vertical (le déploiement au sein de l’immeuble). Le raccordement au réseau est gratuit mais nécessite une convention d’immeuble. Après les 3 mois réglementaires évoqués ci-dessus, le propriétaire ou le locataire pourra souscrire un abonnement auprès de son fournisseur d’accès à internet si ce dernier souhaite commercialiser ses services sur le réseau fibre. Le fournisseur d’accès retenu par l’abonné assurera les derniers mètres qui séparent le Point de Branchement Optiques (PBO) à l’intérieur de l’habitation. Il posera également la Prise Terminale Optique appelée PTO sur laquelle la box internet pourra être raccordé‎e. Attention, des frais d’accès au service peuvent être facturés (de l’ordre de 149 € à 249 € suivant le type de raccordement en aérien ou en souterrain) par le FAI même si le plus souvent ils sont offerts par les opérateurs pour fidéliser leurs clients.

Faites jouer la concurrence !

Cheminement de la fibre optique jusqu’aux habitations et logements

Le raccordement au réseau fibre passe par la création de Nœuds de Raccordement Optiques (NRO). Les NRO (il en faut un pour 12 000 logements) alimentent les Sous-Répartiteurs Optiques (SRO), appelés aussi armoires de rues pouvant chacun distribuer 300 logements. Les SRO sont raccordés à des Points de Branchement Optiques (PBO) pouvant alimenter quant à eux, 6 logements. La fibre qui arrivera jusqu’à l’habitation partira de l’un de ces PBO

Synoptique fibre optique

La communauté de communes participe activement à ce projet d’envergure. Elle prend à sa charge la quote-part financière de l’ensemble des communes de son territoire.

Chiffres clefs prévisionnels

  • 3 ans de travaux – Fin 2019
  • + de 12 280 prises
  • 300 000 € environ d’investissement et près de 100 000 € de coût de fonctionnement,  au total, répartis sur 3 ans à la charge de la CCVC

Programme de déploiement

Les travaux concernant les 35 communes de la CCVC s’étendent sur 3 ans, de 2017 à 2019. Le programme prévisionnel de déploiement de la fibre commune par commune se trouve ci-dessous :

  • Grisy Les Plâtres, Theuville
  • Avernes, Le Bellay en Vexin, Berville, Boissy l’Aillerie, Bréancon, Brignancourt, Chars, Cléry-en-Vexin, Commeny, Cormeilles-en-Vexin, Frémainville, Frémecourt, Gadancourt, Gouzangrez, Grisy Les Plâtres, Guiry en Vexin, Haravilliers, le Heaulme, Marines, Moussy, Nucourt, Le Perchay, Santeuil, Thémericourt, Vigny, Us
  • Ableiges, Boissy l’Aillerie, Chars, Condécourt, Courcelles-sur-Viosne, Frémainville, Longuesse, Marines, Montgeroult, Neuilly-en-Vexin, Sagy, Seraincourt, Us, Vigny

Les communes pour lesquelles les travaux s’étendront sur deux années apparaissent dans chaque année concernée. Exemple : Les travaux dans la commune de Marines débuteront en 2018 et se termineront en 2019. Le nom de cette commune apparait en 2018 et en 2019.

Sources : Syndicat Val d’Oise Numérique – Commission communication CCVC