Le Camp de César : Présentation

Le camp César

Un centre d’initiation à l’environnement

Le Camp de César situé à Nucourt dans un parc qui s’étend sur 6 hectares, propose des séjours de courte durée à vocation pédagogique et de loisir :

  • accueil à la journée ou demi-journée de groupes d’enfants,
  • classes transplantées,
  • séjours et week-ends familiaux,
  • manifestations variées, réunions, expositions,
  • fêtes et banquets…

Un patrimoine de la communauté de communes

La maison de “maitre”L’origine du nom : histoire ou légende
Lors de la conquête des Gaules par Jules César et après la reddition de Vercingétorix en 51 av JC, il y eut de nombreuses révoltes de tribus celtes dont celle des Bellovaques, (gaulois de la région de Beauvais).

Pour mater ce soulèvement l’empereur César envoya des cohortes qui auraient installé un campement retranché fortifié à proximité de Nucourt et du rempart celte.

La présence de troupes romaines dans la région par la suite, s’expliquerait probablement en raison de la proximité des carrières, dont les pierres auraient servi à l’édification de villas et monuments gallo-romains (Genainville, le Tillay).

Le nom « Camp de César » est en tout cas mentionné sur les cartes de France les plus anciennes connues.

Le site dit “le Camp de César” est une sorte de rempart constitué d’un système de fossé–levée, placé sur un éperon naturel à la convergence de deux petites vallées entaillant le plateau géologique du Vexin Français à Nucourt.

Le camp de césar

Cette « fortification », élaborée probablement à l’époque celtique dès le 6 ème siècle avant notre ère, a subi de nombreux remaniements au cours des siècles et a perduré jusqu’au 13 ème siècle. L’habitat dans ce secteur semble avoir été abandonné à la fin du Haut Moyen Age pour se fixer autour de l’église médiévale puis, après la guerre de Cent Ans, dans le village actuel.

Au cours des siècles suivants, les terres et bois ont été la propriété de plusieurs familles.

En 1998, la Fédération des Foyers Ruraux (FDFR 95) a acquis la propriété avec l’aide du Conseil Général pour en faire un gîte équestre. En 2001–2002 le Parc Naturel Régional (PNR), autre partenaire, décide de transformer le domaine en centre d’initiation à l’environnement, accueillant des enfants en séjours pédagogiques organisés par les PEP 95 (Pupilles de l’Enseignement Public). Enfin le SDAVO (Service Départemental d’Archéologie du Val d’Oise), en charge de fouilles sur le site, proposait des activités d’initiation à l’archéologie.

Le camp de césar

La complexité d’une gestion multi-partenariale a engendré des difficultés qui ont conduit malheureusement la FDFR 95 à fermer le site fin 2007 puis à le mettre en vente.

C’est ainsi que la Communauté de Communes du Plateau du Vexin a pu s’en porter acquéreur au printemps 2009.
La CCPV ayant fusionné au 1er janvier 2013, la communauté de communes Vexin Centre est désormais propriétaire du lieu.